Québec inc.

  • Vente d’Air Transat : « Ce n’est pas une bonne nouvelle pour le Québec »

    23 août 2019
    TVA Nouvelles

    Les actionnaires de Transat ont largement approuvé vendredi matin l’offre d’achat à 18 $ l’action faite par son concurrent Air Canada. S’il s’agit d’une bonne affaire pour le conseil d’administration du voyagiste, ce n’est pas nécessairement le cas pour les voyageurs québécois.

  • Vente de Transat: l’offre d’Air Canada acceptée à 94 %

    Les actionnaires de Transat ont approuvé le plan d’arrangement prévoyant la vente de leur entreprise à Air Canada, en échange de 18 $ par action, avant même la tenue du vote prévue ce matin lors d’une assemblée extraordinaire des actionnaires

    2019-08-23
    Jean-François Codère, La Presse

    L’offre d’Air Canada devait recueillir l’appui des deux tiers d’entre eux. Environ 70 % des actionnaires se sont prononcés par voie de procuration avant la tenue de l’assemblée. Du lot, 95 % en a appuyé la transaction, donnant d’emblée à la direction de Transat l’assurance d’une réussite.

  • Air Transat : l’offre d’achat d’Air Canada est approuvée par les actionnaires

    23 août 2019
    Zacharie Goudreault, Métro

    Les actionnaires d’Air Transat ont approuvé l’offre d’achat d’Air Canada vendredi au terme d’une assemblée extraordinaire tenue au centre-ville de Montréal. Le gouvernement fédéral devrait toutefois prendre encore quelques mois pour se pencher sur cette acquisition.

  • Une forte majorité d’actionnaires de Transat approuvent la vente à Air Canada


    , Le Journal de Montréal

    Les détenteurs de plus de 90 % des actions de Transat ont approuvé la vente du voyagiste à Air Canada, vendredi matin.   

    Les actionnaires de Transat étaient réunis en assemblée extraordinaire à Montréal pour se prononcer sur l’accord.

  • Transat : le MÉDAC s’oppose à son tour à la vente à Air Canada

    8dc4fcde c3b9 11e9 a65c 0eda3a42da3c

    PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE
    Air Canada offre 18 $ par action de Transat. Aucune autre offre formelle n’est sur la table. L’assemblée est annoncée pour 10 h à Montréal vendredi. Les actionnaires ont jusqu’à 17 h aujourd’hui pour soumettre leur vote à l’avance à la société de fiducie AST.

    L’offre d’Air Canada pour acquérir Transat au coût de 18 $ par action continue de créer des remous et des opposants se font entendre

    2019-08-21, 10 h
    André Dubuc, La Presse

    Après Pierre Karl Péladeau lundi, c’est au tour du Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) de s’opposer publiquement au rachat de Transat par Air Canada et d’inciter les actionnaires à voter contre l’arrangement à de l’assemblée extraordinaire du 23 août.

  • Le MÉDAC votera contre la vente de Transat à Air Canada

    Montréal, le mardi 20 août — Le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) recommande de voter contre l’Arrangement (modifications, circulaire) prévoyant la vente de Transat A.T. inc. à Air Canada. La majorité des raisons motivant cette recommandation relève de facteurs externes à l’Arrangement lui-même. Cet Arrangement, sujet à l’approbation des ⅔ des actionnaires, sera soumis au vote lors de l’assemblée extraordinaire qui aura lieu le 23 août 2019 à 10 h. Les votes doivent parvenir à Société de fiducie AST (Canada) avant 17 h, le mercredi 21 août.

  • L’État doit se doter d’une doctrine financière

    2019-07-24
    Willie Gagnon, Le MÉDAC

    Le principe

    Jacques Parizeau, alors qu’il siégeait au conseil d’administration du Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC), disait : « La meilleure façon de procéder serait de mettre sur pied une société qui échangerait tout ce que le gouvernement ou ses sociétés d’État dépensent pour les entreprises contre des participations à l’actionnariat de ces entreprises, quelle que soit leur taille. […] En fait, il faut que les entreprises comprennent que, lorsqu’elles demandent quelque chose, elles vont se retrouver à augmenter la participation de l’État. » (Le Devoir, 21 novembre 2011) Il s’agit là d’un principe fondamental et essentiel — sans être absolu ni être le seul — qui devrait plus que jamais être à la base de la doctrine d’État du Québec quant au monde financier.

  • Derrière les écrans de fumée noire

    2019-05-03
    Willie Gagnon, Le MÉDAC

    Les sociétés ouvertes Transat, SNC-Lavalin et Bombardier, lors de leurs assemblées annuelles respectives cette semaine, ont toutes les trois réussi à détourner l’attention des médias des enjeux importants soulevés par le MÉDAC dans les propositions d’actionnaire qu’il leur avait été faites.

  • Des groupes souhaitent mettre fin aux actions à votes multiples chez Bombardier

    2019-05-01
    Agence QMI

    Plusieurs investisseurs menés par le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) souhaitent mettre fin à la structure d’action à droit de vote multiple en place chez Bombardier lors de l’assemblée annuelle des actionnaires jeudi à Montréal.

    Actuellement, les descendants de la famille Bombardier détiennent, grâce à ce système, 50,9 % des droits de vote de la compagnie, alors qu’ils ne possèdent que 12,2 % des actions du géant montréalais.

  • Fronde contre les actions multivotantes de Bombardier

    2019-05-01
    Julien Arsenault, La Presse Canadienne

    Alors que Bombardier rencontrera ses actionnaires jeudi, des caisses de retraite canadiennes et américaines qui détiennent plusieurs millions de titres se sont rangées derrière la proposition visant à abolir les actions à droits de vote multiples.

    La démarche du Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) a notamment obtenu l'appui de l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC), du régime de retraite des enseignants de la Californie (CalSTRS), de la caisse de retraite des fonctionnaires de la Colombie-Britannique et d'une autre institution floridienne (Florida State Board of Administration).

  • Fronde contre le contrôle familial de Bombardier

    L’entreprise veut garder sa structure d’actionnariat

    Pierre Beaudoin et Laurent Beaudoin, petit-fils et gendre du fondateur de l’entreprise, lors de l’assemblée annuelle, en mai 2018.
    Photo d’archives, Ben Pelosse

    12 avril 2019
    Sylvain Larocque, Le Journal de Montréal

    Deux influentes firmes américaines mettent leur poids derrière une proposition du Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) visant à mettre fin au contrôle de Bombardier par la famille de son fondateur.

    Les descendants de Joseph-Armand Bombardier détiennent à peine 12,2 % des actions de la multinationale, mais ils contrôlent 50,9 % des voix grâce à des actions de catégorie A dotées de 10 droits de vote chacune, soit 10 fois plus que les titres de catégorie B.

  • Deux firmes en faveur de la fin des actions multivotantes chez Bombardier

    2019-04-11
    Julien Arsenault, La Presse Canadienne

    Bombardier (BBD.B) n’a pas l’intention de modifier sa structure d’actionnariat en dépit de la proposition des deux principales agences de conseil aux actionnaires visant à abolir les actions à droits de vote multiples.

    Glass Lewis et Institutional Shareholder Services (ISS) endossent la démarche du Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC), qui estime que le temps est venu de mettre fin à la structure permettant à la famille Beaudoin-Bombardier de contrôler le constructeur d’avions et de trains.

  • SNC-Lavalin change de forme

    28 mars 2019
    Dominique Lemoine

    Alors que SNC-Lavalin fait face à la possibilité d’être bannie des contrats fédéraux pour dix ans au Canada, l’entreprise évoque une consolidation, des coentreprises et des partenariats.

  • Prises de participations et protection de sièges sociaux

    27 mars 2019
    Dominique Lemoine

    Dans le cadre du budget 2019-2020 du gouvernement du Québec, la capacité financière d’intervention mise à la disposition de la société d’État Investissement Québec passe de quatre à cinq milliards de dollars.

    Le cabinet du ministre des Finances affirmait la semaine dernière, au moment du dévoilement du budget, que le rôle d’Investissement Québec sera révisé, et que les détails de cette révision seront rendus publics dans les prochains mois.

  • L’OCDE suivra les procédures au Canada relatives aux allégations d’interférences politiques dans le cadre de poursuite judiciaire pour corruption transnationale

    2019-03-11 — Le Groupe de travail de l’OCDE sur la corruption est préoccupé par les allégations récentes d’interférences dans le cadre des poursuites engagées contre SNC-Lavalin, qui font l’objet d’une procédure devant le Comité permanent de la justice et des droits de la personne de la Chambre des communes. Le groupe canadien d’ingénierie et de construction fait l’objet de poursuites judiciaires pour des faits présumés de corruption d’agents de l’État libyen en vue d’obtenir un contrat de 58 millions $CAN pour la remise en état d’un réseau d’adduction d’eau.

  • Wilson-Raybould aux premières loges pour voir la vraie nature du régime

    1er mars 2019
    Dominique Lemoine

    L’entreprise SNC-Lavalin a perçu comme étant une simple négociation avec l’État le premier refus de la directrice des poursuites pénales (DPP) et du Service des poursuites pénales du Canada (SPPC) de lui rendre disponible un accord de réparation ou de poursuite différée.

  • SNC-Lavalin : nettoyer le gâchis

    2019-02-28
    Willie Gagnon, Le MÉDAC

    « Le sentiment d’aliénation de la population au sujet de » SNC-Lavalin « est manifeste et palpable. Il y a plusieurs raisons à cela. »

  • L’IGOPP et Yvan Allaire reprennent position

    15 février 2019
    Dominique Lemoine

    L’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP) et son président Yvan Allaire ont publié une mise à jour de leur prise de position de 2006 au sujet « des sociétés à double classe d’actions ».

  • L’argument fallacieux du contrôle absolu

    2019-02-12
    Willie Gagnon, Le MÉDAC

    Nombre de détenteurs d’actions à droit de vote multiple (AVM) avancent régulièrement l’argument selon lequel le contrôle qu’ils ont des sociétés dont ils sont actionnaires sert à protéger lesdites compagnies contre les prises de contrôle hostiles, soit à permettre d’en empêcher la vente à l’étranger. Ce n’est pas exactement le cas. Voici.

  • Les grands principes, lentement mais sûrement

    2019-02-01
    Willie Gagnon, Le MÉDAC

    L’assemblée annuelle des actionnaires (AAA) 2019 de Metro inc. et celle du Groupe CGI inc. avaient lieu toutes les deux cette semaine. Le MÉDAC y défendait ses propositions, dont : 1) l’arrimage des politiques environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) aux politiques de rémunération (Metro, CGI); 2) l’implantation de la pratique du vote consultatif (CGI); et : 3) la ventilation des résultats de vote par catégories d’actions (CGI).

Partenaires :