AMF

  • Devoir répéter les consignes encore et encore

    19 septembre 2019
    Dominique Lemoine

    En 2018-2019, l’Autorité des marchés financiers du Québec a encore dû rappeler à certaines entreprises leurs obligations de conformité en matière de déclaration de la rémunération de la haute direction et de contenu des circulaires de sollicitation de procurations.

  • Les autorités en valeurs mobilières du Canada publient le rapport du quatrième examen sur la représentation féminine aux postes d’administrateurs et de membres de la haute direction

    Toronto, 27 septembre 2018– Les autorités en valeurs mobilières de l’Alberta, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Ontario, du Québec et de la Saskatchewan (les « autorités participantes ») ont publié aujourd’hui l’Avis multilatéral 58-310 du personnel des ACVM, Rapport du quatrième examen du personnel sur la représentation féminine aux postes d’administrateurs et de membres de la haute direction.

  • L’AMF crée un comité consultatif industriel seulement

    18 mai 2018
    Dominique Lemoine

    L’Autorité des marchés financiers (AMF) du Québec soutient que ce comité servira à la fois l’intérêt des consommateurs et celui de l’industrie de la distribution de produits financiers, même s’il n’accueillera que des représentants de l’industrie.

  • Réactions aux abolitions de la CSF et de la ChAD

    Montréal, le 6 octobre 2017 — Le projet de loi no 141 tout juste déposé par le gouvernement du Québec concerne l’encadrement du secteur financier, des dépôts d’argent et des institutions financières. Il prévoit notamment l’abolition de la Chambre de la sécurité financière (CSF) et de la Chambre de l’assurance de dommages (ChAD).

  • AMF : le Fonds d’indemnisation des services financiers s’est appliqué à trois cas en 2016-2017

    21 septembre 2017
    François Desjardins, Le Devoir

    Alors que le secteur attend impatiemment de voir les changements législatifs proposés par Québec, le Fonds d’indemnisation des services financiers (FISF) s’est appliqué à trois dossiers de victimes au cours de l’année 2016-2017, contre un seul un an plus tôt.

    Selon le rapport annuel de l’Autorité des marchés financiers (AMF), chargée par Québec de gérer le FISF, la somme de 405 000 $ est huit fois supérieure à ce qui a été versé l’année précédente. Au cours de l’année, 35 demandes ont été rejetées.

    Ces informations surviennent quatre mois après un rapport dans lequel la vérificatrice générale du Québec (VGQ) a signalé que le Fonds d’indemnisation des services financiers (FISF) « ne joue pas pleinement son rôle, soit d’indemniser les victimes de fraude, de manoeuvres dolosives ou de détournement de fonds dans les disciplines prévues ».

  • L’AMF exige la transparence financière des sociétés en bourse

    14 septembre 2017
    Francis Halin, Agence QMI

    L’Autorité des marchés financiers (AMF) exige dorénavant davantage de transparence financière de la majorité des 2034 entreprises québécoises cotées en bourse. Son premier rapport portant sur la surveillance et la réglementation des sociétés révèle plusieurs cas de non-conformité à la loi.

    « Depuis cinq ans, on note une augmentation importante de sociétés qui ne se conforment pas à la réglementation », a observé Gilles Leclerc, surintendant des marchés de valeurs à l’AMF. Plus de 56 % des entreprises sondées par l’AMF n’ont pas répondu aux critères de transparence exigés.

  • Condamné pour manipulation de marché, l’AMF le laisse en paix

    25 novembre 2016
    La rédaction, Conseiller.ca

    Condamné aux États-Unis pour avoir manipulé le marché, Éric Van Nguyen n’a pas été embêté par l’Autorité des marchés (AMF), malgré qu’un de ses ex-enquêteurs dit être convaincu qu’il a enfreint les lois canadiennes.

  • Les investisseurs induits en erreur selon l’AMF

    16 septembre 2016
    Dominique Lemoine

    Des informations financières ajustées et non conformes aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) peuvent générer une confusion chez les investisseurs voire même les induire en erreur, selon l’Autorité des marchés financiers (AMF).

  • L’Autorité publie le rapport d’activités 2015-2016

    MONTRÉAL, le 15 sept. 2016 /CNW Telbec/ — L’Autorité des marchés financiers publie la quatorzième édition du rapport d’activités du Programme d’examen de l’information continue, qui fait état de différentes mesures de surveillance appliquées au cours de l’exercice 2015-2016 et donne aux sociétés des recommandations importantes pour présenter l’information continue de manière conforme.

  • 138 M$ en sanctions des autorités en valeurs mobilières

    Montréal, 24 février 2016  Les mesures prises par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) viseraient « à dissuader et à sanctionner les actes illicites sur les marchés financiers ».

  • L’AMF préfère la confidentialité aux récompenses

    18 février 2016
    Dominique Lemoine

    Confidentialité, anonymat et protection contre des représailles seraient pour les dénonciateurs potentiels des sources de motivation plus importantes qu’une récompense financière, selon l’AMF.

  • La présidente de la CVMO en faveur d’une centralisation à Toronto

    16 février 2016
    Dominique Lemoine

    La nouvelle présidente et chef de la direction de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) aurait été impliquée avant sa promotion dans les efforts du gouvernement de l’Ontario pour faire créer un régulateur fédéral unique des valeurs mobilières à Toronto.

  • Le Canada s’appuie déjà sur une approche coopérative en matières de valeurs mobilières.

    6 janvier 2016
    L’Autorité des marchés financiers

    En ce début d’année, nous aimerions tout d’abord vous adresser nos meilleurs vœux. Que 2016 soit porteuse de succès dans tous les aspects de votre vie et de santé financière!

    Nous souhaitons porter à votre attention de récentes interventions médiatiques de notre président-directeur général, Louis Morisset, également président des Autorités canadiennes en valeurs mobilières, à l’égard du projet de régime coopératif en matière de réglementation des marchés des capitaux soutenu par l’ancien gouvernement conservateur.

    Les anciens ministres des Finances du Québec, Raymond Bachand et Monique Jérôme-Forget, ainsi que leurs homologues albertains, Doug Horner et Ted Morton, ont également joint leurs voix pour rappeler que le Canada s’appuie déjà sur une approche coopérative entre les régulateurs et qu’il est reconnu comme l’un des plus efficients et respectés à l’échelle mondiale.

    Nous vous invitons à prendre connaissance de ces interventions :

    National cooperative securities regulation is already in placeFinancial Post – Commentaire signé par Louis Morisset – 16 décembre 2015

    Une occasion unique de tourner la page centralisatrice – La Presse+ - Opinion signée par Raymond Bachand et Monique Jérôme-Forget – 22 décembre 2015

    It’s time to re-emphasize fundamentals of Canada’s steadfast securities systemGlobe and Mail – Commentaire signé par Louis Morisset – 26 décembre 2015

    Turn the centralist page on securities regulationFinancial Post - Commentaire signé par Raymond Bachand, Monique Jérôme-Forget, Doug Horner et Ted Morton – 4 janvier 2016

    --

    Source : L’infocourriel du 6 janvier 2016, Autorité des marchés financiers.

  • L’AMF envisage payer et protéger les lanceurs d’alerte

    2015-09-21
    Dominique Lemoine

    L’idée de rémumérer des lanceurs d’alerte ferait son chemin auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) au Québec.

  • L’Autorité des marchés financiers plus prête qu’à l’époque

    Montréal, le 25 août 2015 — Les petits investisseurs du Québec dont l’épargne est convoitée par l'industrie financière seraient mieux protégés contre les criminels à cravate depuis l’éclatement de l’affaire Norbourg.

  • La langue anglaise, partout

    2012-03-20
    Club St-James, Montréal

    Le 20 mars 2012, M. Fernand Daoust, président du MÉDAC, interpelle M. Louis Morisset, surintendant aux marchés des valeurs à l’Autorité des marchés financiers (AMF), sur ses intentions de permettre la mise sur pied d’un mécanisme semblable au passeport européen en valeurs mobilières qui permettrait l’accès au marché québécois en réduisant les exigences de traduction en langue française des documents financiers.

    Transcription de la réponse de M. Louis Morisset, surintendant aux marchés de valeurs de l’AMF :

  • Peut-on acheter des actions sans passer par un courtier?

    NON

    Il faut passer par un courtier (une personne morale, soit une entreprise, une société, une compagnie…). Les courtiers emploient des représentants (des personnes physiques, des individus…).

    Selon l’AMF, il existe trois grands types de courtiers :

Partenaires :