vote multiple

  • Fronde contre le contrôle familial de Bombardier

    L’entreprise veut garder sa structure d’actionnariat

    Pierre Beaudoin et Laurent Beaudoin, petit-fils et gendre du fondateur de l’entreprise, lors de l’assemblée annuelle, en mai 2018.
    Photo d’archives, Ben Pelosse

    12 avril 2019
    Sylvain Larocque, Le Journal de Montréal

    Deux influentes firmes américaines mettent leur poids derrière une proposition du Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) visant à mettre fin au contrôle de Bombardier par la famille de son fondateur.

    Les descendants de Joseph-Armand Bombardier détiennent à peine 12,2 % des actions de la multinationale, mais ils contrôlent 50,9 % des voix grâce à des actions de catégorie A dotées de 10 droits de vote chacune, soit 10 fois plus que les titres de catégorie B.

  • L’IGOPP et Yvan Allaire reprennent position

    15 février 2019
    Dominique Lemoine

    L’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP) et son président Yvan Allaire ont publié une mise à jour de leur prise de position de 2006 au sujet « des sociétés à double classe d’actions ».

  • L’argument fallacieux du contrôle absolu

    2019-02-12
    Willie Gagnon, Le MÉDAC

    Nombre de détenteurs d’actions à droit de vote multiple (AVM) avancent régulièrement l’argument selon lequel le contrôle qu’ils ont des sociétés dont ils sont actionnaires sert à protéger lesdites compagnies contre les prises de contrôle hostiles, soit à permettre d’en empêcher la vente à l’étranger. Ce n’est pas exactement le cas. Voici.

  • Les grands principes, lentement mais sûrement

    2019-02-01
    Willie Gagnon, Le MÉDAC

    L’assemblée annuelle des actionnaires (AAA) 2019 de Metro inc. et celle du Groupe CGI inc. avaient lieu toutes les deux cette semaine. Le MÉDAC y défendait ses propositions, dont : 1) l’arrimage des politiques environnementale, sociale et de gouvernance (ESG) aux politiques de rémunération (Metro, CGI); 2) l’implantation de la pratique du vote consultatif (CGI); et : 3) la ventilation des résultats de vote par catégories d’actions (CGI).

  • Comparaison entre la Silicon Valley et le reste des États-Unis

    25 janvier 2019
    Dominique Lemoine

    Un cabinet d’avocats de la Silicon Valley a comparé les pratiques de gouvernement d’entreprise des sociétés ouvertes de la Silicon Valley, dont Apple, Alphabet et Oracle, mais aussi des petites et jeunes entreprises, avec celles des plus grosses entreprises établies du reste des États-Unis, tous secteurs confondus.

  • Bombardier — Abolir le régime d’actions à droits de vote multiple

    Montréal, le mercredi 5 décembre 2018 — Pour la première fois de son histoire, le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) réclame formellement l’abolition du régime d’actions à droits de vote multiple (AVM) d’une société ouverte : Bombardier inc.

  • La compagnie Beaudoin-Bombardier inc.

    2018-11-16
    Willie Gagnon, Le MÉDAC

    Le sentiment d’aliénation de la population au sujet de Bombardier est manifeste et palpable. Il y a plusieurs raisons à cela.

  • Des millions pour les patrons de Bombardier

    30 août 2018
    Michel Girard
    , Journal de Montréal

    Un profit de 78 millions $ canadiens. Voilà le montant anticipé que les hauts dirigeants de Bombardier devraient bientôt se partager en liquidant une partie de leurs options sur actions.

  • Les familles fondatrices comparées à une royauté

    Montréal, le 23 février 2018 — Un commissaire de la SEC appointé par Donald Trump compare à une royauté les familles fondatrices qui détiendraient trop longtemps des droits de vote multiple.

  • Dow Jones prive des entreprises de financement et de croissance

    2017-08-30
    Dominique Lemoine

    Dans un texte publié en août, Yvan Allaire démontre le manque de vision de la coentreprise Dow Jones et des groupes d’intérêts qui s’opposent aux structures d’actions à deux catégories de droits de vote, qui permettent à des familles de garder un contrôle sur leur vision de création de valeur pour l’entreprise qu’elles ont fondée.

  • Ni bonnes ni mauvaises sur le plan de la performance

    Montréal, le 23 juin 2017 — Les actionnariats à catégories multiples ne nuisent pas à la performance à long terme des sociétés ouvertes, mais elles ne l’améliorent pas non plus, soutient une étude publiée en mai.

    Réalisée pour le Council of Institutional Investors, cette étude mentionne que les structures d’actionnariat qui contiennent à la fois des actions ordinaires et des actions privilégiées avec des droits de vote inégaux n’ont ni augmenté ni réduit le rendement du capital investi annuel des entreprises entre 2007 et 2015.

  • Un actionnaire (subalterne) sur trois appuie le MÉDAC

    Montréal, le 16 mai 2017 — Près d’un vote sur trois des actionnaires subalternes a été utilisé pour appuyer la proposition du MÉDAC demandant la nomination d’un administrateur de la catégorie B (subalterne) au comité de ressources humaines.

    Le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) était présent lors de l’assemblée annuelle des actionnaires de Québecor pour mettre de l’avant au nom des investisseurs les progrès encore requis en matière de gouvernement d’entreprise et de rémunération des hauts dirigeants.

  • Power et les actionnaires du bas

    2017-05-15
    Le MÉDAC

    L’assemblée annuelle des actionnaires de la société Power Corporation du Canada qui a eu lieu le 12 mai dernier à Toronto marquait une première. En effet, Power acceptait à cette occasion de mettre en œuvre une proposition du MÉDAC.

    Cette proposition d’actionnaire visait la publication, dans le document faisant rapport des résultats de votes tenus à l’assemblée chaque année, des résultats en nombres absolus et non seulement en pourcentages, comme c’était l’habitude à Power, contrairement à la très forte majorité des sociétés. Les autorités réglementaires exigent en effet la publication officielle d’un tel rapport qui doit être déposé dans SEDAR.

  • Un train en cache souvent un autre…

    Le 12 mai 2017
    Normand Caron, Le MÉDAC

    Même si les votes exercés par les actionnaires de Bombardier réunis en assemblée annuelle ce jeudi 11 mai 2017 ont jeté un baume rassurant pour les hauts dirigeants de l’entreprise et les propriétaires de contrôle, notamment quant à leur politique de rémunération, une analyse plus détaillée des résultats met en lumière une profonde scission entre les deux catégories d’actionnaires, les subalternes avec un droit de vote par action et les membres de la famille Beaudoin-Bombardier détenant 10 droits de vote par action.

    Déclinons le portrait complet de ce qui s’est passé dans l’isoloir de la « démocratie actionnariale » de ce fleuron québécois.

  • Les actionnaires et les citoyens vivent-ils sur la même planète?

    Montréal, le 12 mai 2017 — Seulement environ 6 % des votes exercés par des actionnaires lors du vote consultatif sur la rémunération des hauts dirigeants de Bombardier ont été exprimés contre l’approche de l’entreprise, malgré l’apparente contestation médiatisée de certains investisseurs institutionnels.

  • Québecor : l’heure était aux remerciements et au bilan pour le retour de PKP

    2017-05-11
    Dominique Beauchamp, Les Affaires

    Pierre-Karl Péladeau s’offre un autoportrait entouré de l’honorable Brian Mulroney, du vice-président principal Marc Tremblay et du chef de la direction financière Jean-François Pruneau, avant l’assemblée annuelle, au siège social de la rue Saint-Jacques,

    Pour les habitués de l’assemblée annuelle de Québecor, la dernière n’a offert aucune nouveauté même si elle marquait le retour officiel de Pierre Karl Péladeau, à la direction de la société qu’il contrôle.

  • Caisse head supportive of businesses driven to use dual-class shares

    Michael Sabia, CEO of Caisse de dépôt et placement du Québec, speaks in Toronto on Tuesday. (CHRIS HELGREN/REUTERS)

    Michael Sabia, CEO of Caisse de dépôt et placement du Québec, speaks in Toronto on Tuesday. (CHRIS HELGREN/REUTERS)

    June 14 2016
    Janet McFarland, The Globe and Mail

    Companies listing on stock markets for the first time are increasingly driven to use unequal voting shares because investors are making it hard for entrepreneurs to grow a new business without fear of takeover, said Quebec pension fund head Michael Sabia.

    Mr. Sabia, chief executive officer of the Caisse de dépôt et placement du Québec, told a Toronto audience Tuesday that he has grown increasingly sympathetic toward companies that use dual-class shares appropriately because markets are becoming more impatient and more short-term oriented.

  • Yvan Allaire contre-attaque les faiseurs de leçons intéressés

    Montréal, le 10 mai 2016 — Le Québec et le Canada ont besoin des actions à droit de vote multiple réplique Yvan Allaire à Bay Street dans un document.

  • Le MÉDAC s’impose et obtient des appuis de taille

    Montréal, le 14 avril 2016 — Les cabinets de services-conseils en gouvernement d’entreprise Glass Lewis et Institutional Shareholder Services (ISS) conseillent à leurs clients investisseurs institutionnels d’appuyer une proposition du MÉDAC.

  • Yvan Allaire à la défense des Beaudoin-Bombardier

    Montréal, le 12 juin 2015 — Yvan Allaire considère que la Caisse de dépôt et placement est allée trop loin en demandant à Bombardier de réduire de dix à six le nombre de droits de vote qui est associé à ses actions à vote multiple.

Partenaires :