Articles

Divulgation obligatoire du ratio dès juin prochain…

2017-09-05
Dominique Lemoine

Environ 900 grandes entreprises du Royaume-Uni devront révéler et justifier annuellement des données au sujet de l’écart salarial entre le patron et les travailleurs.

Dow Jones prive des entreprises de financement et de croissance

2017-08-30
Dominique Lemoine

Dans un texte publié en août, Yvan Allaire démontre le manque de vision de la coentreprise Dow Jones et des groupes d’intérêts qui s’opposent aux structures d’actions à deux catégories de droits de vote, qui permettent à des familles de garder un contrôle sur leur vision de création de valeur pour l’entreprise qu’elles ont fondée.

Des investisseurs prévoient remplir le vide réglementaire

2017-08-24
Dominique Lemoine

Les prochains changements à survenir en matière de gouvernement d’entreprise pourraient provenir de pressions des investisseurs, puisque certains d’entre eux auraient un agenda et une volonté divergents de ceux de l’administration actuellement en place à Washington.

Une enquête sur le risque des banques pour elles-mêmes

2017-08-18
Dominique Lemoine

Le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) enquêtera lui aussi sur les pratiques de vente des banques.

Croissance de 937 % pour le DG mais de 11 % pour l’ouvrier

2017-07-28
Dominique Lemoine

La rémunération des chefs de la direction aurait grimpé de 937 % depuis 1978 pendant que le petit pain des travailleurs reste de la même taille.

Le MÉDAC gagne encore du terrain

12 juillet 2017
Normand Caron, Le MÉDAC

À Varennes, le 11 juillet 2017, se tenait l’assemblée annuelle des actionnaires du Groupe Jean Coutu, réunis au siège social de l’entreprise. Le MÉDAC y était représenté par deux ambassadeurs, Jules Gilbert et Normand Caron, principalement pour présenter et défendre une proposition d’actionnaire libellée comme suit :

« Il est proposé que l’entreprise divulgue les résultats de vote d’une manière distincte selon leur classe, soit celle conférant un droit de vote et celle conférant plusieurs droits de vote. »

Une fois le décompte des votes terminé, la scrutatrice dévoilait au micro les résultats : la proposition est rejetée par 97,3 % des droits de vote exercés, laissant un maigre 2,7 % d’appui à la proposition du MÉDAC. Malgré un résultat aussi décevant aux yeux des petits actionnaires présents, les représentants du MÉDAC ne cachaient pas leur satisfaction. Pour comprendre pourquoi, il importe de connaître la structure du capital de cette entreprise. Le tableau suivant vous en dévoile les paramètres, selon les données fournies par l’entreprise au 26 avril 2017[1] :

Partenaires :