Salle de presse

Communiqué

La confiance aveugle ne paie jamais…

Montréal, le 14 juillet 2009 — Au cours des derniers jours, une centaine de personnes auront vécu des moments dramatiques : ils peuvent avoir tout perdu ou presque après avoir fait affaires avec une personne en qui ils avaient pleinement confiance : Earl Jones. Plusieurs de ces investisseurs possiblement floués ont décrit le personnage comme une personne affable, proche de ses clients, certains le qualifiant « d’ami de la famille ».

La décision de confier la gestion de son patrimoine est avant tout une décision d’affaires. Il faut compter sur les services d’une personne compétente dûment certifiée pour offrir les services qu’elle propose. Dans le domaine de l’assurance, de la planification financière et des valeurs mobilières, l’organisme responsable de délivrer les permis d’exercice pertinents est : l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Il faut éviter la confiance aveugle et faire les vérifications qui s’imposent. Vous pouvez appeler le service aux consommateurs de l’AMF ou consulter son site sous l’onglet.

Centre de renseignements :

Québec  : 418-525-0337

Montréal  : 514-395-0337

Numéro sans frais  : 1 877 525-0337

http://www.lautorite.qc.ca/

L’AMF dispose d’un registre public qui vous permet de vérifier si la personne ou l’entreprise avec qui vous faites affaire a le droit d’exercer des activités dans le secteur de la distribution de produits et services financiers. Il vous suffit d’entrer son nom.

S’il arrivait qu’une telle personne ne soit pas inscrite, le MÉDAC vous conseille de contacter immédiatement l’AMF afin de lui demander d’effectuer les vérifications qui s’imposent et vous, de renoncer à confier votre patrimoine à cette personne, du moins jusqu’à ce que vous soyez rassuré par l’AMF.

Selon le site Web de l’AMF, il existe au Québec plus de 38 000 représentants certifiés : vous avez donc le choix. Assurez-vous donc de faire affaire avec une personne compétente… Pour vous aider, le MÉDAC vous recommande de consulter les publications suivantes :

Avant d’investir, renseignez-vous! (2 p. au format *.pdf)

Votre guide personnel contre la fraude (20 p. au format *.pdf)

Comment choisir une firme et son représentant - Aide mémoire (3 p. au format *.pdf)

Choisissez votre firme et votre représentant en valeurs mobilières (24 p. au format *.pdf)

- 30 -

Le MÉDAC
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
514-286-1155

COMMUNIQUÉ

Le MÉDAC réalise un sondage auprès de ses membres inscrits au programme de formation «  Passeport MÉDAC  »

Montréal, le jeudi 9 juillet 2009 — Le MÉDAC a mandaté Léger Marketing pour réaliser une étude auprès des 400 personnes ayant reçu la formation offerte par le MÉDAC au cours des 2 dernières années. L’étude sera réalisée par Internet au moyen d’un questionnaire visant à mesurer divers éléments  : profil sociodémographique et profil d’investisseur, les moyens par lesquels ils ont entendu parler de la formation et les raisons les ayant motivé à s’y inscrire, l’évaluation de leur expérience lors de cette formation  : qualité, valeur, utilité perçue, l’impact de la formation sur leur profil d’investisseur.

Le questionnaire comprend une trentaine de questions. Les répondants sont invités à y répondre par courriel. Le courriel d’invitation inclut un lien leur permettant d’accéder directement à un site Internet sécurisé hébergeant le sondage. Si nécessaire, la collecte de données pourra être complétée par téléphone auprès des personnes n’ayant pas donné de courriel au MÉDAC lors de l’inscription. Le but est d’atteindre la cible de 100 entrevues complétées, ce qui donnerait aux résultats une précision statistique de +/- 8,5  %, 19 fois sur 20.

Les résultats de l’étude seront disponibles vers la fin juillet et serviront à définir les objectifs et moyens d’action du MÉDAC dans le domaine de la formation pour les 3 prochaines années. Tous les membres ou sympathisants du MÉDAC sont invités à faire connaître leurs attentes et suggestions en communiquant avec Normand Caron, conseiller en formation du MÉDAC au courriel :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

--

Résultats du sondage ›››

Le Médac précise ses attentes

17 juin 2009
Denis Lalonde
, Les Affaires

Le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (Médac) a entamé les discussions avec les entreprises qui ont adopté la résolution, proposée par l’organisme, de soumettre la politique de rémunération de leurs hauts dirigeants au vote des actionnaires.

« Nous avons offert aux entreprises où le vote a été positif de dialoguer pour les appuyer dans l’implantation du processus de consultation », explique le président du Médac, Claude Béland, en conférence de presse.

Vote consultatif — Politique de rémunération

Le MÉDAC précise ses attentes sur le vote consultatif portant sur la politique de rémunération des hauts dirigeants et engage le dialogue avec les conseils d’administration concernés.

Montréal, le 17 juin 2009 - Au cours des dernières années, le MÉDAC a contribué à doter nos organisations de meilleures pratiques en matière de gouvernance et de participation actionnariale. Mentionnons à titre d’exemple le vote distinct pour les administrateurs, la divulgation des honoraires des vérificateurs et des conseillers en rémunération, la séparation des fonctions de président du conseil et de chef de la direction.

En 2009, une autre proposition du MÉDAC connaissait un vif succès : le vote consultatif sur la rémunération des hauts dirigeants. Initialement déposée en 1997 par le MÉDAC, cette proposition recueillait en 2009, chez plusieurs des organisations que nous avons ciblées, la majorité des votes des actionnaires, ces derniers étant d’avis que la rémunération des hauts dirigeants était injustifiée en regard de la performance des organisations et du sens commun!

Afin d’aider les entreprises à implanter ce processus de consultation auprès des actionnaires, le MÉDAC prend aujourd’hui les devants en rendant public un document visant à préciser ses attentes. Celles-ci reposent sur les principes suivants :

- La reconnaissance d’une saine participation actionnariale en mettant sur pied un processus de consultation qui permette aux actionnaires d’obtenir des organismes indépendants leur appréciation du système de rémunération proposé avant le vote. Pour ce faire, l’entreprise doit publier un document de consultation sur sa politique de rémunération suffisamment à l’avance pour que ces organismes puissent émettre leurs commentaires et recommandations dans le cadre de la circulaire de sollicitation de la direction;

- La transparence du système de rémunération en divulguant, d’une manière exhaustive et claire :

- les principes et mécanismes fondamentaux de la politique de rémunération et de ses principales composantes (salaire de base, bonus, plan d’intéressement, prestations en nature, contributions à des régimes de retraite et indemnités de départ);

- Le montant global de la rémunération et de la valeur de ses différentes composantes pour l’année en cours.

De telles informations doivent être assorties des raisons ayant conduit le conseil d’administration et le comité de rémunération à prendre de telles décisions;

- L’indépendance des membres des comités de rémunération et des experts en rémunération en mettant en place les règles proposées par le MÉDAC cette année.

Rappelons qu’un système de rémunération excessive constitue un coût important pour les entreprises, car il peut inciter les dirigeants à des prises de décision hautement risquées, mettre en danger la pérennité de l’entreprise, encourager le développement d’un sentiment d’injustice au sein des employés et léser les actionnaires en capturant une trop grande part des bénéfices ou en diluant l’actionnariat.

- 30 -

Document du projet de mécanisme soumis (au format *.pdf) ›››

17 mai 2009
Isabelle Maréchal, 98,5 MF

M. Claude Béland à un débat à l’émission Le Québec d’abord, sur les ondes du 98,5 MF, sur le projet de loi de Mme Céline Hervieux-Payette sur la rémunération des sociétés recevant l’aide de l’État.

Source ›››

14 mai 2009
Benoît Dutrizac, 98,5 MF

Mme Nathalie St-Pierre, membre du CA du MÉDAC, en entrevue à l’émission Dutrizac, l’après-midi, sur les ondes du 98,5 MF sur l’assemblée annuelle de POW.

Source ›››

Partenaires :