Bombardier

  • Qui se ressemble s’assemble?

    7 août 2020
    Dominique Lemoine

    L’ancien président et chef de la direction de Bombardier devient cadre et consultant d’exploitation dans le secteur de l’aérospatial, des armées et des services publics pour la firme étatsunienne d’acquisition et de gestion d’actifs Carlyle.

  • Des actionnaires contestent les émoluments du PDG de Bombardier

    2020-05-21
    LCN Maintenant,LCN

  • Willie Gagnon à Benoît Dutrizac sur les banques et la COVID-19

    2020-04-01
    Benoît Dutrizac, émission Dutrizac, Radio Qub

    «  Entrevue avec Willie Gagnon, directeur [du] Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) : La rémunération des PDG des banques serait en baisse pour 2020. Analyse des faits avec Willie Gagnon […] »

    Source ›››

    %MCEPASTEBIN%

    Lire aussi :

    Communiqué commun émanant des banques et des sociétés d'assurance-vie canadiennes concernant la planification des assemblées annuelles ›››

  • Willie Gagnon à Benoît Dutrizac sur Bombardier

    2020-02-18
    Benoît Dutrizac, émission Dutrizac, Radio Qub

    « Entrevue avec Willie Gagnon, directeur au Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) : Alstom achète Bombardier Transport pour 10,9 milliards de dollars canadiens. Les intérêts de la famille Beaudoin-Bombardier ont-ils pris le dessus sur ceux de tous les autres? »

    Source ›››

  • Derrière les écrans de fumée noire

    2019-05-03
    Willie Gagnon, Le MÉDAC

    Les sociétés ouvertes Transat, SNC-Lavalin et Bombardier, lors de leurs assemblées annuelles respectives cette semaine, ont toutes les trois réussi à détourner l’attention des médias des enjeux importants soulevés par le MÉDAC dans les propositions d’actionnaire qu’il leur avait été faites.

  • Des groupes souhaitent mettre fin aux actions à votes multiples chez Bombardier

    2019-05-01
    Agence QMI

    Plusieurs investisseurs menés par le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) souhaitent mettre fin à la structure d’action à droit de vote multiple en place chez Bombardier lors de l’assemblée annuelle des actionnaires jeudi à Montréal.

    Actuellement, les descendants de la famille Bombardier détiennent, grâce à ce système, 50,9 % des droits de vote de la compagnie, alors qu’ils ne possèdent que 12,2 % des actions du géant montréalais.

  • Fronde contre les actions multivotantes de Bombardier

    2019-05-01
    Julien Arsenault, La Presse Canadienne

    Alors que Bombardier rencontrera ses actionnaires jeudi, des caisses de retraite canadiennes et américaines qui détiennent plusieurs millions de titres se sont rangées derrière la proposition visant à abolir les actions à droits de vote multiples.

    La démarche du Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) a notamment obtenu l'appui de l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC), du régime de retraite des enseignants de la Californie (CalSTRS), de la caisse de retraite des fonctionnaires de la Colombie-Britannique et d'une autre institution floridienne (Florida State Board of Administration).

  • CPPIB backs investor group in bid to end Bombardier’s dual-class share structure

    2019-05-01
    Nicolas Van Praet,The Globe and Mail

    Canada’s top pension manager is backing the idea of dissolving Bombardier Inc.’s dual class share structure, forcing the company onto the defensive as it hosts investors for its annual meeting Thursday.

    Canada Pension Plan Investment Board (CPPIB), which oversees assets worth about $368-billion and is one of Bombardier’s 25 biggest shareholders, says on its website it will vote in favour of a proposal by investor rights groupMÉDAC to end the two-class system. It gave no reasons for its decision, but its proxy-voting guidelines state that it supports the collapse of existing dual-class share structures on terms that are in the long-term best interests of the company.

  • Les actions à droit de vote supérieur : nouveaux enjeux

    Midi Gouvernance de l’IGOPP
    Le jeudi 9 mai 2019
    de 12 h à 14 h
    Billet gratuit ›››

    En 2018, 69 sociétés ayant des actions à droit de vote supérieur (ADVS) étaient inscrites à la bourse de Toronto alors qu’elles étaient 100 en 2005. De 2005 à 2018, 38 d’entre elles sont disparues en raison de fusions, acquisitions, faillites et autres. Par ailleurs, 16 sociétés ont converti leurs ADVS en actions à droit de vote unique, mais 23 nouvelles sociétés se sont inscrites à la bourse de Toronto en émettant des ADVS.

    Ces données témoignent de la relative faiblesse des nouvelles inscriptions en bourse au Canada durant cette période.

  • Assemblées annuelles des actionnaires (AAA) — Mai 2019

    2019-04-17
    Le MÉDAC

    Ci-dessous, le tableau des prochaines assemblées annuelles des actionnaires des sociétés ouvertes auxquelles le MÉDAC a envoyé des propositions.

    La loi prévoit qu’un actionnaire peut, en remplissant et en signant le formulaire prévu à cet effet, désigner un Fondé de pouvoir pour le représenter (agir en son nom) à l’assemblée générale annuelle des actionnaires de la société dont il détient des actions et exercer le droit de vote attaché à ces actions.

    Voir : https://medac.qc.ca/defense/aaa/

    société

    assemblée

    TRANSAT A.T. INC.

    2019-04-30, 10 h, Montréal

    BCE INC.

    2019-05-02, 9 h 30, Toronto

    BOMBARDIER INC.

    2019-05-02, 10 h 30, Montréal

    SNC-LAVALIN INC.

    2019-05-02, 11 h, Montréal

    CASCADES INC.

    2019-05-09, 11 h, Drummondville

    INDUSTRIELLE ALLIANCE

    2019-05-09, 14 h, Québec

    QUÉBECOR INC.

    2019-05-09, 9 h 30, Montréal

    POWER CORPORATION DU CANADA

    2019-05-14, 11 h, Toronto

  • Fronde contre le contrôle familial de Bombardier

    L’entreprise veut garder sa structure d’actionnariat

    Pierre Beaudoin et Laurent Beaudoin, petit-fils et gendre du fondateur de l’entreprise, lors de l’assemblée annuelle, en mai 2018.
    Photo d’archives, Ben Pelosse

    12 avril 2019
    Sylvain Larocque, Le Journal de Montréal

    Deux influentes firmes américaines mettent leur poids derrière une proposition du Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) visant à mettre fin au contrôle de Bombardier par la famille de son fondateur.

    Les descendants de Joseph-Armand Bombardier détiennent à peine 12,2 % des actions de la multinationale, mais ils contrôlent 50,9 % des voix grâce à des actions de catégorie A dotées de 10 droits de vote chacune, soit 10 fois plus que les titres de catégorie B.

  • Deux firmes en faveur de la fin des actions multivotantes chez Bombardier

    2019-04-11
    Julien Arsenault, La Presse Canadienne

    Bombardier (BBD.B) n’a pas l’intention de modifier sa structure d’actionnariat en dépit de la proposition des deux principales agences de conseil aux actionnaires visant à abolir les actions à droits de vote multiples.

    Glass Lewis et Institutional Shareholder Services (ISS) endossent la démarche du Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC), qui estime que le temps est venu de mettre fin à la structure permettant à la famille Beaudoin-Bombardier de contrôler le constructeur d’avions et de trains.

  • Bombardier vend des avions à des criminels?

    2019-03-14
    Émission Enquête,Radio-Canada

    « Vols à haut risque

    Bombardier est l’un des plus importants fabricants de jets privés au monde. Mais l’industrie de l’aviation d’affaire comporte des risques: qui peut s’offrir des avions qui valent plusieurs dizaines de millions de dollars? Des documents confidentiels consultés par Enquête montrent que la multinationale québécoise a vendu des appareils à des clients qui sont loin d’être sans tache. Notre équipe lève le voile sur un monde où la logique du développement des marchés, semble parfois avoir préséance sur l’éthique.

  • Mettre fin au vote multiple chez Bombardier

    2018-12-06
    Bernard Drainville, émission Drainville PM, 98,5 MF

    Le point sur la proposition d’actionnaire du MÉDAC réclamant la fin du régime d’actions à droits de vote multiple chez Bombardier, au micro de Bernard Drainville.

    Source ›››

  • Bombardier — Abolir le régime d’actions à droits de vote multiple

    Montréal, le mercredi 5 décembre 2018 — Pour la première fois de son histoire, le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) réclame formellement l’abolition du régime d’actions à droits de vote multiple (AVM) d’une société ouverte : Bombardier inc.

  • Sabia soutient toujours Bombardier

    2018-11-29
    Bloomberg

    CDPQ CEO Sabia on Global Trade, Credit and Bombardier Relationship

    Caisse de Depot et Placement du Quebec Chief Executive Officer Michael Sabia talks with Bloomberg's Erik Schatzker ahead of the Group of 20 summit in Buenos Aires.

    « [Erik Schatzker, Bloomberg] — The Caisse has a deep relationship with Bombardier. Recently, there has been a lot of focus on the option Bombardier has to buy back the stakes in its rail business that you own. What is going to happen there?

    [Michæl Sabia] — Well. I’m not gone to tell you. Because, as you know, we don’t talk about those kind of things.

    Nous entretenons une relation avec Bombardier depuis longtemps déjà, à plusieurs niveaux. Nous sommes heureux de notre investissement dans la division transport [BT Holdco] de l’entreprise. Nous avons pleinement confiance en la direction de la société. Je crois qu’Alain Bellemare orchestre un revirement substantiel. [Traduction libre.]

  • La compagnie Beaudoin-Bombardier inc.

    2018-11-16
    Willie Gagnon, Le MÉDAC

    Le sentiment d’aliénation de la population au sujet de Bombardier est manifeste et palpable. Il y a plusieurs raisons à cela.

  • Pierre Fitzgibbon à Paul Arcand sur Bombardier

    2018-11-09
    Paul Arcand, émission Puisqu'il faut se lever, 98,5 MF

    « Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation — Je pense que… [il] faut prendre la question de différentes façons. La première observation, puis M. Legault a été très clair sur ça, je pense que nous devions, comme gouvernement, tous partis confondus, aider Bombardier. L’entreprise était en difficulté. Il fallait l’aider. La forme qui a été choisie peut être questionnable. Puis je veux pas aller là. Parce que c’est pas pertinent. Moi, je suis focalisé (sic) sur les employés. Et là, bon, la forme qui a été prise, c’est d’aider un programme, qui s’appelle le CSeries, qui était en difficultés. Là, on est rendus aujourd’hui, on […] parle de Bombardier dans son ensemble, puis je veux pas du tout justifier les gestes de Bombardier.

    Mais c’est clair que la population, à juste titre, est frustrée de voir… avoir mis un milliard dans une entreprise qui a pas eu d’éléments sociaux qui ont été tenus en compte. Alors je pense que… […] Il est clair que si on doit faire un autre investissement de cet ordre de grandeur dans une société, il est clair qu’il faut que les enjeux sociaux soient aussi considérés.

  • Ce qui devait arriver arriva

    8 novembre 2018
    Dominique Lemoine

    Bombardier mettra à pied 2500 personnes au Québec d’ici 18 mois, cède à CAE sa division de formation de pilotes et de techniciens aux avions d’affaires, en plus de céder à Long View Capital son programme d’avions Q400, et ce, malgré des aides financières publiques en centaines de millions de dollars notamment transformées en rémunération patronale.

  • Des millions pour les patrons de Bombardier

    30 août 2018
    Michel Girard
    , Journal de Montréal

    Un profit de 78 millions $ canadiens. Voilà le montant anticipé que les hauts dirigeants de Bombardier devraient bientôt se partager en liquidant une partie de leurs options sur actions.

Partenaires :