fonds de travailleurs

  • Consultation de l’AMF sur les futurs OPC du FondsFTQ

    Montréal, le 22 mars 2019 — La position du MÉDAC à l’égard des nouveaux organismes de placement collectif (OPC) que le Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (FSTQ) entend mettre sur pied dans un proche avenir, a été soumise à l’Autorité des marchés financiers (AMF) cette semaine, dans le cadre de la consultation relative à la Demande de dispense impliquant des organismes de placement collectif (OPC) qui investiront dans un fonds d’investissement en capital de développement.

  • Vient de paraître : Fernand Daoust, 2.
    Bâtisseur de la FTQ, 1964-1993

    Montréal, le 17 février 2016 —Le 3 mars prochain, le Fonds de solidarité FTQ, la FTQ et M éditeur ont le plaisir de vous inviter au lancement du tome 2 de la biographie de Fernand Daoust, Bâtisseur de la FTQ 1964-1993.

    Fernand Daoust a été à la direction de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) pendant vingt-quatre ans, d’abord comme secrétaire général, de 1969 à 1991, puis comme président, jusqu’en 1993. C’est pendant ces années que, de fédération syndicale provinciale au mandat plutôt limité, la FTQ est devenue une grande centrale, dont l’influence a été déterminante dans la construction du Québec moderne.

  • Moins d’un épargnant sur 50 aborderait le sujet

    Montréal, le 19 janvier 2015 — Encore peu d’épargnants oseraient poser des questions à leur conseiller financier au sujet de son mode de rémunération.

    Le magazine L’Actualité rapporte les propos de Jean Dupriez, planificateur financier et auteur du livre Savoir choisir son conseiller financier qui soutient que « moins d’une personne sur 50 ose aborder le sujet » des frais de gestion et des structures de frais avec des conseillers financiers.

  • Réduire l’attrait des fonds de travailleurs va à l’encontre de l’épargne

    2015-02-26
    Dominique Lemoine

    Les crédits d’impôt qui sont offerts aux détenteurs de parts dans un fonds de travailleurs représentent un avantage fiscal qui profite à la classe moyenne et non pas aux mieux nantis de la société, soutient l’IRÉC.

Partenaires :