Salle de presse

Yves Michaud l’emporte contre les banques

Les actionnaires auront plus de pouvoir pour intervenir aux assemblées annuelles

10 janvier 1997
Gérard Bérubé, Le Devoir

Yves Michaud a remporté une brillante victoire dans sa lutte contre ce qu’il appelle le système des « copains d’abord » qui régit la haute direction des banques. Dans un jugement exécutoire qui risque de faire jurisprudence (et d’être porté en appel), il a obtenu, notamment, que chacun des actionnaires d’une institution puisse avoir voix au chapitre en matière de rémunération des hauts dirigeants, de nomination du président du conseil et d’élection au conseil de personnes ayant un rôle de fournisseur de services.

« C’est une première au Canada. La belle unanimité des associés, le système des “copains d’abord”, ces déroulements d’assemblées des actionnaires ou tout est programmé, décidé à l’avance, tout cela, c’est fini. La démocratie pourra s’installer dans l’actionnariat d’une entreprise », s’est exclamé Yves Michaud, savourant sa victoire.

Yves Michaud a gain de cause contre les banques

La Cour supérieure force deux banques à faire parvenir aux actionnaires les propositions Michaud

10 janvier 1997
Yves Boisvert, La Presse

L’ex-politicien Yves Michaud a remporté hier une importante victoire contre les grandes banques canadiennes, les forçant par ordre de la Cour supérieure à envoyer à tous les actionnaires ses propositions pour limiter les revenus et privilèges des dirigeants.

La décision, une première au Canada, aura des répercussions sur toutes les sociétés inscrites en bourse.

Partenaires :