lobbyisme

  • Wilson-Raybould aux premières loges pour voir la vraie nature du régime

    1er mars 2019
    Dominique Lemoine

    L’entreprise SNC-Lavalin a perçu comme étant une simple négociation avec l’État le premier refus de la directrice des poursuites pénales (DPP) et du Service des poursuites pénales du Canada (SPPC) de lui rendre disponible un accord de réparation ou de poursuite différée.

Partenaires :