Revue de presse

La hausse de la rémunération des hauts dirigeants de Bombardier est une décision qui pue au nez du président du Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires, Daniel Thouin.

Photo : Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Rémunération des hauts dirigeants : l’action passe par le réveil des actionnaires

4 avril 2017
Gilbert Leduc, Le Soleil

(Québec) « Ça ne sert plus à rien de s’indigner et de pousser les hauts cris. Le moment est venu de passer à l’action. Petits actionnaires, ne jetez plus à la poubelle sans la regarder l’invitation pour participer à l’assemblée générale annuelle de la compagnie dans laquelle vous avez investi vos précieux billets verts. Présentez-vous. Posez des questions. Faites-vous entendre. »

Oui, la hausse de la rémunération des hauts dirigeants de Bombardier est une décision qui pue au nez du président du Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires [MEDAC], Daniel Thouin.

Le MÉDAC invite les actionnaires à voter contre les hausses de salaire

2 avril 2017
Agence QMI, TVA Nouvelles et LCN

Source ›››

Le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) demande aux actionnaires de Bombardier de s’opposer aux hausses de rémunération de certains de ses cadres à l’occasion de l’assemblée annuelle des actionnaires le 11 mai.

En entrevue à TVA Nouvelles, dimanche, le président du MÉDAC, Daniel Thouin, a expliqué que la rémunération des hauts dirigeants de compagnies par le biais d’actions a démontré depuis son apparition il y a quelques décennies qu’elle ne fonctionne pas.

« Après avoir écouté les récents débats publics sur la rémunération des hauts dirigeants de Bombardier, j’ai demandé au conseil de revoir ma rémunération de 2016 en la réduisant au niveau de 2015 », écrit Pierre Beaudoin.

Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse

Bombardier : Pierre Beaudoin renonce à son augmentation de salaire

31 mars 2017
Julien Arsenault, La Presse Canadienne

En raison du tollé provoqué par les hausses de salaire marquées chez Bombardier, le président exécutif du conseil d’administration de la multinationale, Pierre Beaudoin, a décidé de renoncer à son augmentation.

« Après avoir écouté les récents débats publics sur la rémunération des hauts dirigeants de Bombardier, j’ai demandé au conseil de revoir ma rémunération de 2016 en la réduisant au niveau de 2015 », écrit M. Beaudoin.

Salaires copieux chez Bombardier : malaise au gouvernement Couillard


Anne-Marie Lecomte, Radio-Canada avec La Presse canadienne

La nouvelle que les salaires de haut dirigeants de Bombardier ont bondi d’environ 50 % crée un malaise au sein du gouvernement libéral, d’autant plus que la multinationale a reçu près de trois milliards de dollars en aide publique et qu’elle licencie des milliers d’employés. Pendant que l’opposition s’indigne, l’entreprise, elle, défend sa politique de rémunération.

Le premier ministre Philippe Couillard reconnaît qu’en bonifiant les rémunérations de cinq de ses hauts dirigeants et du président de son conseil d’administration, Bombardier envoie un message susceptible de choquer.

Photo Agence QMI, Joël Lemay Pierre Beaudoin (à gauche), président du conseil d’administration de Bombardier, a vu ses revenus grimper de 5 millions $ en 2015 à 7 millions $ en 2016. Une hausse de 36,5 %. Sur la photo, on voit Pierre Beaudoin et Laurent Beaudoin (président émérite du conseil) lors de l’assemblée annuelle, le 29 avril 2016.

Pas question de reculer pour Bombardier

La société ne compte pas baisser la paie de ses hauts dirigeants

31 mars 2017
Pierre Couture, Le Journal de Québec

Bombardier défend sa politique de rémunération de ses hauts dirigeants et n’a pas l’intention de la réviser à la baisse.

« C’est aligné sur la performance de la haute direction. Et leur performance a été solide en 2016 », s’est défendu jeudi le porte-parole de l’entreprise, Simon Letendre.

Selon ce dernier, le conseil d’administration de Bombardier demandera aux actionnaires lors de l’assemblée annuelle du 11 mai prochain, à Dorval, de voter pour des hausses de salaire totalisant 48 %.

Partenaires :