AMF

  • Les 10 ans de Norbourg

    L’Autorité des marchés financiers plus prête qu’à l’époque

    Montréal, le 25 août 2015 — Les petits investisseurs du Québec dont l’épargne est convoitée par l'industrie financière seraient mieux protégés contre les criminels à cravate depuis l’éclatement de l’affaire Norbourg.

  • M. Daoust à M. Morisset sur la langue

    La langue anglaise, partout

    2012-03-20
    Club St-James, Montréal

    Le 20 mars 2012, M. Fernand Daoust, président du MÉDAC, interpelle M. Louis Morisset, surintendant aux marchés des valeurs à l’Autorité des marchés financiers (AMF), sur ses intentions de permettre la mise sur pied d’un mécanisme semblable au passeport européen en valeurs mobilières qui permettrait l’accès au marché québécois en réduisant les exigences de traduction en langue française des documents financiers.

    Transcription de la réponse de M. Louis Morisset, surintendant aux marchés de valeurs de l’AMF :

  • Acheter des actions

    Peut-on acheter des actions sans passer par un courtier?

    NON

    Il faut passer par un courtier (une personne morale, soit une entreprise, une société, une compagnie…). Les courtiers emploient des représentants (des personnes physiques, des individus…).

    Selon l’AMF, il existe trois grands types de courtiers :

Partenaires :