Salle de presse

Année de vache maigre

16 novembre 2018
Le MÉDAC

Le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) vit présentement une année de vache maigre. Non seulement, en cette fin d’année, avons-nous plus de difficulté qu’à l’habitude à boucler les livres malgré les coupures draconiennes que nous nous sommes imposées, mais encore devons-nous composer avec la remise en cause du caractère statutaire de la contribution annuelle de l’Autorité des marchés financiers (AMF, +1 514-395-0337) au fonctionnement de l’organisme.

En effet, depuis sa création, l’AMF finance en partie le fonctionnement courant du MÉDAC, chaque année, sans condition. Or, cette année, dans la foulée de l’adoption, par le gouvernement du Parti Libéral du Québec, de la Loi visant principalement à améliorer l’encadrement du secteur financier, la protection des dépôts d’argent et le régime de fonctionnement des institutions financières (projet de loi 141), l’AMF a annoncé vouloir couper son financement au MÉDAC.

Nous le dénonçons.

Par voie de conséquence, nous vous invitons non seulement à renouveler votre adhésion au MÉDAC régulièrement et pour le plus longtemps possible ici :

https://medac.qc.ca/adhesion/

… mais nous vous invitons aussi à donner généreusement ici :

https://medac.qc.ca/don/

Merci beaucoup.

--

Nicole Beaudoin, vice-présidente

nicole beaudoin

Jules Gilbert, trésorier

jules gilbert

 

*****
****
***
**
*

Pierre Fitzgibbon à Paul Arcand sur Bombardier

2018-11-09
Paul Arcand, émission Puisqu'il faut se lever, 98,5 MF

« Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation — Je pense que… [il] faut prendre la question de différentes façons. La première observation, puis M. Legault a été très clair sur ça, je pense que nous devions, comme gouvernement, tous partis confondus, aider Bombardier. L’entreprise était en difficulté. Il fallait l’aider. La forme qui a été choisie peut être questionnable. Puis je veux pas aller là. Parce que c’est pas pertinent. Moi, je suis focalisé (sic) sur les employés. Et là, bon, la forme qui a été prise, c’est d’aider un programme, qui s’appelle le CSeries, qui était en difficultés. Là, on est rendus aujourd’hui, on […] parle de Bombardier dans son ensemble, puis je veux pas du tout justifier les gestes de Bombardier.

Mais c’est clair que la population, à juste titre, est frustrée de voir… avoir mis un milliard dans une entreprise qui a pas eu d’éléments sociaux qui ont été tenus en compte. Alors je pense que… […] Il est clair que si on doit faire un autre investissement de cet ordre de grandeur dans une société, il est clair qu’il faut que les enjeux sociaux soient aussi considérés.

Ce qui devait arriver arriva

8 novembre 2018
Dominique Lemoine

Bombardier mettra à pied 2500 personnes au Québec d’ici 18 mois, cède à CAE sa division de formation de pilotes et de techniciens aux avions d’affaires, en plus de céder à Long View Capital son programme d’avions Q400, et ce, malgré des aides financières publiques en centaines de millions de dollars notamment transformées en rémunération patronale.

Mise à jour annuelle des directives générales de votation de Glass Lewis

2 novembre 2018
Dominique Lemoine

L’approche de la firme Glass Lewis en matière de gouvernement d’entreprise et de vote par procuration pour la saison 2019 des assemblées annuelles des actionnaires aux États-Unis et au Canada ciblera la mixité de sexes au conseil d’administration, la rémunération de la direction, l’examen du niveau de surveillance des risques environnementaux et sociaux, les droits des actionnaires et l’indépendance des vérificateurs.

Partenaires :