Rémunérer les PDG comme du monde

2020-04-01
Willie Gagnon, Le MÉDAC

Le MÉDAC calcule chaque année le ratio de rémunération des sociétés dont les titres figurent à son portefeuille, notamment les banques. Ce ratio compare la rémunération de l’employé le mieux payé (généralement le PDG) à la rémunération moyenne des employés.

Les données du tableau suivant sont tirées des circulaires émises en vue des assemblées annuelles des actionnaires (AAA) qui doivent avoir lieu en 2020 et des derniers rapports annuels disponibles.

Ratios de rémunération des banques selon les données des documents relatifs aux assemblées annuelles des actionnaires devant avoir lieu en 2020

banque PDG dirigeants* masse salariale nb. employés salaire moyen ratio
BLC 3,09 M$ 8,70 M$ 357 M$ 3 256 107 094 $ 28,86
BMO 9,96 M$ 32,53 M$ 8 423 M$ 45 513 184 353 $ 54,02
CIBC 9,02 M$ 33,28 M$ 5 726 M$ 45 157 126 065 $ 71,53
RBC 13,69 M$ 39,51 M$ 14 600 M$ 82 801 175 849 $ 77,87
BNC 8,39 M$ 25,34 M$ 2 532 M$ 24 557 102 075 $ 82,23
TD 12,64 M$ 35,99 M$ 11 244 M$ 89 031 125 889 $ 100,38
SCOTIA 12,63 M$ 37,92 M$ 8 443 M$ 101 813 82 554 $ 153,03

*La rémunération des 5 dirigeants les mieux payés, dont la divulgation est obligatoire dans la circulaire, est soustraite de la masse salariale aux fins du calcul du présent ratio de rémunération, de manière à en mitiger l’effet de distorsion.

Ă€ l’évidence, les banques font bien peu de cas des considĂ©rations entourant le calcul de ce ratio. Non seulement refusent-elles de le divulguer depuis des annĂ©es, mais encore refusent-elles de divulguer leur mĂ©thode de calcul. Aussi, Ă  titre d’exemple, Desjardins divulgue son propre ratio de rĂ©munĂ©ration depuis 2017 et la divulgation d’un tel ratio est obligatoire aux États-Unis, comme dans de nombreux États dans le monde : « Rappelons que dans l’ancienne Grèce, Platon recommandait que ce ratio ne dĂ©passe pas 5, George Orwell 10, et John Pierpont Morgan en 1930, 30. Â» Ă€ titre comparatif, le ratio de rĂ©munĂ©ration que Desjardins publie volontairement chaque annĂ©e depuis 2012, est de 34 cette annĂ©e. Voir la page 62 de la notice annuelle (SEDAR, Desjardins).

Par ailleurs, malgrĂ© le fait que la rĂ©munĂ©ration variable reprĂ©sente une très grande proportion de la rĂ©munĂ©ration des dirigeants (au regard du salaire de base, Ă  proprement parler), la rĂ©munĂ©ration des dirigeants semble plutĂ´t ĂŞtre fixĂ©e (du moins par les banques…) en fonction de la taille de l’entreprise (en termes de revenu ou d’actif). Autrement dit, plus la banque est grosse, plus le PDG est payĂ©. Cela nous apparaĂ®t tout simplement absurde, voire grotesque : l’on ne saurait imaginer les journĂ©es de travail du PDG d’une très grande banque ĂŞtre plus longues ou plus difficiles que celles du PDG d’une banque moyenne.

Ci-dessous, la rémunération du PDG des banques et la rémunération globale des 5 dirigeants les mieux payés, présentées en fonction de la quantité de revenu et de la taille de l’actif sous gestion.

 

pdg_revenu.png

 

pdg_actif.png 

 

dirigeants_revenu.png 

 

dirigeants_actif.png

Partenaires :