Revue de presse

Bombardier vend des avions à des criminels?

« Vols à haut risque

Bombardier est l’un des plus importants fabricants de jets privés au monde. Mais l’industrie de l’aviation d’affaire comporte des risques: qui peut s’offrir des avions qui valent plusieurs dizaines de millions de dollars? Des documents confidentiels consultés par Enquête montrent que la multinationale québécoise a vendu des appareils à des clients qui sont loin d’être sans tache. Notre équipe lève le voile sur un monde où la logique du développement des marchés, semble parfois avoir préséance sur l’éthique.

L’OCDE suivra les procédures au Canada relatives aux allégations d’interférences politiques dans le cadre de poursuite judiciaire pour corruption transnationale

2019-03-11 — Le Groupe de travail de l’OCDE sur la corruption est préoccupé par les allégations récentes d’interférences dans le cadre des poursuites engagées contre SNC-Lavalin, qui font l’objet d’une procédure devant le Comité permanent de la justice et des droits de la personne de la Chambre des communes. Le groupe canadien d’ingénierie et de construction fait l’objet de poursuites judiciaires pour des faits présumés de corruption d’agents de l’État libyen en vue d’obtenir un contrat de 58 millions $CAN pour la remise en état d’un réseau d’adduction d’eau.

CGI refuse encore le vote consultatif sur la rémunération de ses patrons

L’entreprise préfère en discuter avec ses actionnaires lors de rencontres privées

31 janvier 2019
Sylvain Larocque, Le Journal de Montréal

Le géant CGI a encore une fois refusé hier de donner la possibilité à ses actionnaires de voter sur la politique de rémunération de ses grands patrons.

Mettre fin au vote multiple chez Bombardier

2018-12-06
Bernard Drainville, émission Drainville PM, 98,5 MF

Le point sur la proposition d’actionnaire du MÉDAC réclamant la fin du régime d’actions à droits de vote multiple chez Bombardier, au micro de Bernard Drainville.

Source ›››

Sabia soutient toujours Bombardier

2018-11-29
Bloomberg

CDPQ CEO Sabia on Global Trade, Credit and Bombardier Relationship

Caisse de Depot et Placement du Quebec Chief Executive Officer Michael Sabia talks with Bloomberg's Erik Schatzker ahead of the Group of 20 summit in Buenos Aires.

« [Erik Schatzker, Bloomberg] — The Caisse has a deep relationship with Bombardier. Recently, there has been a lot of focus on the option Bombardier has to buy back the stakes in its rail business that you own. What is going to happen there?

[Michæl Sabia] — Well. I’m not gone to tell you. Because, as you know, we don’t talk about those kind of things.

Nous entretenons une relation avec Bombardier depuis longtemps déjà, à plusieurs niveaux. Nous sommes heureux de notre investissement dans la division transport [BT Holdco] de l’entreprise. Nous avons pleinement confiance en la direction de la société. Je crois qu’Alain Bellemare orchestre un revirement substantiel. [Traduction libre.]

Pierre Fitzgibbon à Paul Arcand sur Bombardier

2018-11-09
Paul Arcand, émission Puisqu'il faut se lever, 98,5 MF

« Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation — Je pense que… [il] faut prendre la question de différentes façons. La première observation, puis M. Legault a été très clair sur ça, je pense que nous devions, comme gouvernement, tous partis confondus, aider Bombardier. L’entreprise était en difficulté. Il fallait l’aider. La forme qui a été choisie peut être questionnable. Puis je veux pas aller là. Parce que c’est pas pertinent. Moi, je suis focalisé (sic) sur les employés. Et là, bon, la forme qui a été prise, c’est d’aider un programme, qui s’appelle le CSeries, qui était en difficultés. Là, on est rendus aujourd’hui, on […] parle de Bombardier dans son ensemble, puis je veux pas du tout justifier les gestes de Bombardier.

Mais c’est clair que la population, à juste titre, est frustrée de voir… avoir mis un milliard dans une entreprise qui a pas eu d’éléments sociaux qui ont été tenus en compte. Alors je pense que… […] Il est clair que si on doit faire un autre investissement de cet ordre de grandeur dans une société, il est clair qu’il faut que les enjeux sociaux soient aussi considérés.

Partenaires :