54 % des votes subalternes en faveur d’un vote sur la rémunération des dirigeants

2014-10-02
Dominique Lemoine

La majorité des votes non multiples d’Alimentation Couche-Tard ont été exprimés en faveur d’un vote sur la rémunération des dirigeants.

À la dernière assemblée générale des actionnaires d’Alimentation Couche-Tard, 54 % des votes liés à des actions subalternes ont été utilisés pour appuyer la proposition d’actionnaires C-1 soumise au vote par le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires.

La proposition d’actionnaire C-1 présentée par le Médac au sujet du vote consultatif sur la rémunération des hauts dirigeants proposait que le conseil d’administration de Couche-Tard adopte une politique selon laquelle la rémunération des cinq plus hauts dirigeants ferait l’objet d’un vote consultatif auprès des actionnaires.

Les détenteurs de 224 963 845 votes liés à des actions subalternes de Couche-Tard ont voté en faveur de cette proposition d’actionnaire C-1 sur un nombre total potentiel de 417 656 774 votes liés à des actions subalternes qui pouvaient être exercés en date du 11 juillet 2014.

La même proposition avait obtenu des résultats comparables de 46 % lors de l’assemblée générale annuelle des actionnaires de 2012 et de 49 % lors de l’assemblée générale annuelle des actionnaires de 2013.

De plus, la proposition d’actionnaire C-2 présentée par le Médac, qui visait la mise en place d’une politique de vote majoritaire afin de s’assurer que tous les administrateurs soient élus par une majorité de votes « pour », a été approuvée sans vote par le conseil d’administration en date du 18 juin 2014.

Cette proposition C-2 avait reçu des niveaux d’appui de 62 % et 74 % en 2012 et 2013 en ne tenant compte que des droits de vote liés à des actions subalternes, c’est-à-dire ceux des « petits actionnaires ».

Partenaires :