Croissance de 937 % pour le DG mais de 11 % pour l’ouvrier

2017-07-28
Dominique Lemoine

La rémunération des chefs de la direction aurait grimpé de 937 % depuis 1978 pendant que le petit pain des travailleurs reste de la même taille.

Un rapport qui a été publié par le laboratoire d’idées Economic Policy Institute (qui est considéré comme étant de gauche dans le spectre politique étroit qui est utilisé aux États-Unis), ainsi que rapporté par le média progressiste étatsunien Nation of Change, affirme aussi qu’entre 1965 et 2016 le ratio des rémunérations moyennes est passé de 20 dollars pour un dollar à 271 dollars pour un dollar en faveur des chefs de la direction.

« Une rémunération exorbitante du chef de la direction signifie que les fruits de la croissance économique ne se rendent pas jusqu'aux travailleurs ordinaires », soutient le rapport de l’Economic Policy Institue (EPI), qui contredit ainsi des tenants des hypothèses d’effets de diffusion ou de ruissellement de la richesse.

Selon un des auteurs du rapport de l’EPI, qui est cité par Nation of Change, « l’argent qui va vers la classe des dirigeants est de l’argent qui ne va pas vers les autres personnes » et « la croissance de la rémunération des dirigeants n’est pas associée à une croissance de la tarte économique dans son ensemble».

De plus, selon l’EPI, le rythme d’augmentation de 937 % sur 40 ans est 70 % plus rapide que le rythme de la croissance de la bourse des valeurs et ces deux rythmes de croissance sont tous les deux plus rapides que la croissance de 11,2 % des salaires annuels des travailleurs typiques sur la même période.

Pouvoir d’achat et croissance

Une étude du Pew Research Center datant de 2014 mentionne qu’après ajustements pour l’inflation « la paye horaire moyenne d’aujourd’hui procure environ le même pouvoir d’achat qu’en 1979 », le pouvoir d’achat étant considéré comme un moteur de croissance.

Selon cette étude, « en termes réels le salaire moyen a atteint un sommet il y a plus de 40 ans » et un salaire horaire de 4,03 dollars en janvier 1973 procurait le « même pouvoir d’achat » qu’un salaire de 22,41 dollars de l’heure aujourd’hui.

Rappelons que même des études du Fonds monétaire international (FMI) concluent désormais que « le creusement des inégalités met en danger une croissance économique durable ».

Lire aussi :

La SEC reconsidère la divulgation obligatoire du ratio de rémunération ›››

Rébellion contre les patrons en cours au Royaume-Uni ›››

Compromis de la SEC avec les groupes de pression réactionnaires ›››

Partenaires :