actionnariat

  • Étude sur les actions à vote multiple

    Ni bonnes ni mauvaises sur le plan de la performance

    Montréal, le 23 juin 2017 — Les actionnariats à catégories multiples ne nuisent pas à la performance à long terme des sociétés ouvertes, mais elles ne l’améliorent pas non plus, soutient une étude publiée en mai.

    Réalisée pour le Council of Institutional Investors, cette étude mentionne que les structures d’actionnariat qui contiennent à la fois des actions ordinaires et des actions privilégiées avec des droits de vote inégaux n’ont ni augmenté ni réduit le rendement du capital investi annuel des entreprises entre 2007 et 2015.

Partenaires :