Manuvie

  • Formulaire de réclamation — MÉDAC c. Manuvie

    Actions collectives portant sur les valeurs mobilières de la Société financière Manuvie

    Montréal, le 14 juillet 2017 — Une entente de règlement a été conclue dans le cadre d’une action collective alléguant que la Société financière Manuvie (« SFM ») a faussement représenté la suffisance de ses pratiques de gestion du risque, et a omis de divulguer l’ampleur de l’exposition de la Société aux risques liés au marché des actions et aux taux d’intérêt.

    La SFM a accepté de payer 69 000 000 $. L’entente de règlement constitue un compromis relativement aux réclamations, lesquelles sont contestées, et ne constitue pas une reconnaissance de responsabilité ou d’actes fautifs de la part de la SFM.

    Le règlement a été approuvé par la cours la Cour supérieure de l’Ontario et la Cour supérieure du Québec (les « cours »). Les Cours ont nommé Crawford & Company et Garden City Group, LLC comme Administrateurs du règlement. Afin d’être éligible à un dédommagement, les membres du groupe doivent soumettre un Formulaire de réclamation dûment rempli à l’adresse ci-dessous, au plus tard le 9 octobre 2017 (le « délai de réclamation »), le cachet de la poste en faisant foi.

  • Règlement entre le MÉDAC et Manuvie

    69 millions aux investisseurs

    Entente de règlement dans les actions collectives relatives aux valeurs mobilières de la société financière Manuvie

    Montréal, le 15 février 2017 — Après des années de débats et de procédures devant les instances judiciaires du Québec, le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaire (MEDAC) est fier d’annoncer qu’une entente de règlement à l’amiable a été conclue, pour le bénéfice d’investisseurs du Québec et canadiens dans le cadre de l’action collective relative aux valeurs mobilières de la Société Financière Manuvie (Manuvie).

  • MÉDAC c. Manuvie : intrusion fédérale

    Ottawa protège Manuvie et pénalise des investisseurs floués

    Montréal, le mercredi 15 juillet 2015  Le gouvernement du Canada protège la culture du secret bancaire et Manuvie dans le cadre de procédures judiciaires qui opposent Manuvie à des investisseurs floués.

  • MÉDAC c. Manuvie : demande d’appel à la Cour suprême

    Le MÉDAC conteste la demande d’appel de Manuvie

    Montréal, le mardi 31 mars 2015 — Le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) conteste officiellement la demande d’appel de la Société financière Manuvie auprès de la Cour suprême du Canada dans le cadre d’un recours collectif qui est dirigé par le MÉDAC au nom d’investisseurs et épargnants.

  • Le MÉDAC c. Manuvie — La culture du secret bancaire

    Manuvie demande à la Cour suprême d’entendre son appel

    Montréal, le mercredi 18 février 2015 — Comme prévu par le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC), Manuvie demande à la Cour suprême d’entendre son appel dans le cadre du recours collectif intenté par des investisseurs et dirigé par le MÉDAC contre quatre dirigeants de Manuvie pour avoir failli à leurs engagements.

    Le MÉDAC a été prévenu par ses avocats que les avocats de Manuvie ont demandé la permission d’en appeler devant la Cour suprême du Canada dans une requête avec pièces jointes en sept volumes pour un total de 1 515 pages.

  • Culture du secret bancaire

    Incohérence de l’argument de l’intérêt public pour protéger le secret bancaire

    Montréal, le vendredi 6 février 2015 — La décision de la Cour d’appel du Québec de maintenir le jugement de la Cour supérieure du Québec dans le dossier Manuvie confirme que la culture du secret financier n’est pas absolue et qu’elle a des limites.

    C’est à la fois ce qu’affirme la publication The Lawyers Weekly dans son édition du 30 janvier 2015 et la position que le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) a mise de l’avant tant devant la Cour supérieure du Québec que devant la Cour d’appel du Québec.

  • Vendredi 31 octobre : Le MÉDAC c. Manuvie en Cour d’appel

    Le MÉDAC affronte Manuvie dans une procédure d’appel sans précédent

    Montréal, le 30 octobre 2014 — Vendredi le 31 octobre, le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) présentera à la Cour d’appel du Québec un mémoire très important dans le cadre d’une décision qui pourrait révolutionner la culture du secret bancaire.

  • Le MÉDAC c. Manuvie en Cour d’appel

    Le MÉDAC dérange et mobilise les effectifs des grandes institutions

    Montréal, le 21 octobre 2014 —Le Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires (MÉDAC) présentera le 31 octobre, à la Cour d’appel du Québec, son mémoire dans le cadre du recours collectif contre la Société financière Manuvie.

Partenaires :